Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/923df414e0a8129c4737e91ad2f19d52/auto-satisfaction.be/wp-content/plugins/subscribe2/subscribe2.php on line 64
Italian Car Passion : à voir jusqu'au 31 janvier 2016 | Auto-Satisfaction
Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » News, Reportages

Italian Car Passion : à voir jusqu’au 31 janvier 2016

Déposé par dans 02/01/2016 – 10 10 33 01331Pas de commentaire

Bella (45)Nous avions eu l’occasion de largement vous parler des intentions des organisateurs, restait à savoir comment ils allaient les concrétiser… Nous avons retrouvé comme espéré les plus beaux fleurons de la construction italienne des années 50/70, à savoir les Ferrari, Lamborghini, Maserati, Lancia, Alfa-Roméo, de Tomaso, Iso et autres Bizzarrini, symboles rugissants d’une dolce vita toute aussi symbolique. La haute couture est magnifiquement représentée par des voitures sorties des cartons débridés des Pininfarina, Touring, Bertone, Ghia, Alemano, Zagato et autres stylistes mondialement réputés. Des modèles très rares, parfois uniques, souvent sortis de nulle part sont réunis ici comme par magie ! A eux seuls ils valent largement le déplacement. Bella (63)

Nous quittons ces travaux d’orfèvres pour quelques populaires qui nous rappellent la place occupée par l’Italie en matière de production de masse. C’est évidemment Fiat et Autobianchi qui tiennent la vedette ainsi que les mobylettes Piaggio (Vespa) sans qui la circulation italienne manquerait de piment. C’est ici l’occasion de voir enfin deux ou trois modèles « dans nos moyens »… ou presque. Bella (04) Les sportives, mises en condition grâce à des films d’époque vrombissants, illustrent parfaitement l’importance des voitures rouges dans les plus grandes épreuves routières. ASA, Osca, Siata, Cisitalia et Abarth témoignent ici des grandes ambitions de plus petits constructeurs. Quelques supercars récentes ainsi qu’une exposition de la gamme actuelle Lamborghini témoignent de la place de Ferrari et de Lamborghini dans la course aux technologies de pointe… et aux investisseurs. Une prise électrique, branchée sur une Ferrari, devrait convaincre les plus irréductibles que l’automobile électrique devient autre chose qu’une citadine très limitée à tous points de vues. Bella (27) Les voitures sont magnifiques, mais j’ai gardé le plus spectaculaire pour la fin : Un décor incroyable qui place les bella macchina dans une ambiance jamais recréée à Autoworld. Oubliées les poutrelles du palais, vous êtes au cœur d’une petite ville, à proximité d’une terrasse de café, d’une fontaine, de magasins, mais heureusement loin de la cohue qui vous gâcherait la vue… Bravo à Autoworld qui nous offre une exposition d’un niveau très élevé, comparable à celle consacrée à Porsche, mais présentée d’une manière très différente.

Vidéo: Michèle Douffet, texte et photos: Jacques Bougnet

 

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.