Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire, News, Made in Belgium

Décès d’Edmond Pery: Plus de 6.000 Apal orphelines

Déposé par dans 20/09/2021 – 16 04 38 09389Pas de commentaire

Edmond Pery, dernier constructeur belge, nous a quitté ce mercredi à l'âge de 90 ans. Bien connu des amateurs, il assistait encore à des événements liés aux véhicules anciens, avec la même passion qui l'avait poussé à  fabriquer de plus de 6.000 voitures...

La société  "Application Polyester Armé Liège" installée à Herstal puis à Blégny-Trembleur se lance en 1961 dans la construction d'un coupé d'allure sportive fabriqué en polyester sur une base de VW 1200. Il affiche de belles performances grâce à son poids de 650 kilos. Son secret, le polyester, la spécialité d'Edmond Pery.

Suivront d'autres coupés, des monoplaces de formule Vee, des buggys sur plateforme raccourcie qui feront fureur dans les années '70, l'Horizon, ainsi que 700 répliques de Porsche 356 Speedster après qu'Intermeccanica en ait cédé la licence à Apal. Toutes ces voitures étaient fabriquée sur la même recette: Une carrosserie en polyester montée sur une base VW, parfois livrée en kit. Des kits "partiels" verront aussi le jour, tel celui, qui produit à 200 exemplaires, permettait de transformer une Triumph Spitfire en joli coupé, pouvant aussi arborer un capot tout à fait spécifique.

L'histoire automobile d'Apal prendra fin au début des années '90 avec deux très beaux modèles qui n'auront pas le succès escompté: La Francorchamps, construite sur une base de Mercedes 190 et la Sport One empruntant la structure de la Pontiac Fiero.

La construction d’automobiles APAL cessera au milieu des années 1990, continuant toutefois à travailler à la restauration de voitures anciennes. Parallèlement, la marque s’était, dans les années ’70, lancée dans la fabrication de salles de bain de luxe, proposant entre autres, la première baignoire à massage en Europe. Des réalisations utilisant bien évidemment le grand savoir-faire d’Apal en matière de fibre de verre… Une activité qui ne sauvera pas la marque de la faillite en juin 2008.

L'histoire d'Apal est immortalisée dans un livre signé Claude Yvens et Christophe Gaascht, qui retrace cette grande aventure riche en défis techniques, commerciaux et administratifs. Disponible chez Benoît Deliège Editions (www.benoitdeliege.be).

Jacques Bougnet

Crédits photos:

Photo d'époque: APAL

photos actuelles: Michèle Douffet

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.