Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire

VW : Le Transporter fête ses 70 ans

Déposé par dans 01/04/2020 – 19 07 52 04524Pas de commentaire

C’est en mars 1950 que VW lance la production d’un utilitaire reprenant le moteur et la boîte de vitesse de la Coccinelle. Le T1 venait de naître sans que l’on imagine qu’il sera le point de départ d’une grande famille, saluée par les baroudeurs, les artisans et les policiers du monde entier.

Pour célébrer ces 70 ans de production, Volkswagen Commercial Vehicles s’est penché sur son histoire riche déjà de six générations. Nous allons nous limiter ici aux T1, T2 et T3, considérant que le T4, né en 1990, équipé d’un moteur et d’une traction avant, est, pour l’instant du moins, un peu trop moderne pour intéresser les fanatiques.

Le T1 : 1950 à 1967
Révélé par un prototype fabriqué à la main en 1949, le T1 est lancé en mars 1950 pour répondre à la relance économique et prendre une part du gâteau que se partagent alors les Citroën H et Renault Goélette. La gamme, composée d’un fourgon tôlé et d’un minibus 8 places accueillera en 1951 le "Samba" aux vitres panoramiques et au toit ouvrant souple. L’année suivante, une version pick-up fera son apparition.

Issu de la Coccinelle, le moteur quatre cylindres à plat refroidi par air de 24cv pour 1100cc est un peu poussif pour du transport. Il passera à 1200cc et 30cv en 1953 puis à 1500cc et 42cv, ce qui permettra de faire passer sa charge utile de 750 à 1000 kilos. Sur le marché nord-américain, une hausse de la compression permettra de tirer 52, puis 54cv du 1500cc, tandis qu’une version au gaz naturel est disponible dans plusieurs pays d’Amérique du sud.

La production déménage de Wolfsburg à Hanovre en 1956 alors que certains exemplaires sont produits au Brésil. Très reconnaissable à son pare-brise en deux pièces, le T1 connaîtra un succès mondial et sera produit à plus de 1.900.000 exemplaires.

T2 : 1967 à 1979
Succéder au T1 n’était pas une chose facile mais le T2 propose des avancées intéressantes telles qu’un pare-brise galbé en une pièce, des vitres latérales plus hautes, de nouvelles entrées d’air, une porte latérale coulissante de série, un tableau de bord avec boîte à gant et une alimentation 12 volts.

Dès sa sortie, il est proposé en fourgon et en combi, avec un toit surélevé en option, à benne, en double cabine et en minibus, aussi qu’en empattement long. La version camping-car à toit ouvrant connait un succès immédiat auprès les globe-trotters et des modèles spéciaux destinés à la police, aux pompiers et aux services d'urgence apparaissent au catalogue. L’offre de moteurs s’élargit avec des moteurs essence ou diesel refroidis par air ou par eau selon les marchés. Certaines voitures seront équipées d’un catalyseur et une version électrique zéro émission verra même le jour en 1972.

2.140.000 exemplaires seront construits à Hanovre jusqu’en 1979, mais la production continuera jusqu'en 2013 dans l'usine de Sao Paulo, battant ainsi le record de la plus longue période de production pour un modèle.

T3 : 1979 à 1992
La production du VW Type 3 débute en 1979, mais il ne s’inspire plus du mode de construction de la Coccinelle et est en fait le premier Transporter étudié de façon autonome. Sa carrosserie plus large offre plus d'espace et la sécurité se voit améliorée. Un moteur flat four plus plat, disponible aussi en diesel, permet d’abaisser le seuil de chargement arrière tandis qu'un nouveau châssis offre une maniabilité proche de celle d'une voiture. D’une cylindrée allant de 1600 à 2100cc et jusqu’à 112cv, le T3 est aussi disponible en boîte automatique. Une série d'innovations arriveront en cours de production dont le convertisseur catalytique, le turbo et la transmission intégrale proposée en 1985 sur le "Syncro" pouvant être équipé de roues 16 pouces pour en augmenter la garde au sol.

A côté des utilitaires classiques (à benne ou en fourgon) et du minibus, le T3 se décline en plusieurs niveaux de finition que l’on retrouve entre autres sur les Caravelle dans les versions C, CL, GL et Carat. La version Multivan équipée d'une table pliante et d'une banquette transformable en lit deux personnes est délibérément tournée vers les loisirs. En 1992, une dernière version baptisée LLE pour « Limited Last Edition » mettra fin à la motorisation arrière classique. Le dernier des 2500 exemplaires produits est exposé au Musée VW de Wolfsburg. Quelques véhicules seront encore produits en Afrique du Sud jusqu’en 2002, pour un total de 1.300.000 exemplaires.

Les 3 générations donneront lieu à de nombreuses transformations en véhicules de camping, proposées entre-autre par Westfalia. J’ai eu l’occasion de rouler en T2 durant tout un hiver et je me souviens d’une tenue de route bien meilleure que je ne l’imaginais mais aussi d’une grande difficulté à chauffer ce grand habitacle…

Jacques Bougnet

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.