Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » News

Disparition : Niki Lauda, le miraculé du sport automobile est décédé à l’âge de 70 ans

Déposé par dans 21/05/2019 – 22 10 54 05545Pas de commentaire

L’ex-pilote autrichien, triple champion du monde, est décédé lundi à l’âge de 70 ans. En 1976, il était sorti vivant, mais gravement brûlé au visage, d’un spectaculaire accident. Dans un texte diffusé aux médias, sa famille a fait l'annonce suivante :

« C'est avec une grande tristesse que nous vous annonçons que notre cher Niki s'est éteint paisiblement, entouré de ses proches, ce lundi.

Ses succès uniques en tant que sportif et entrepreneurs sont et resteront inoubliables. Son dynamisme infatigable, sa franchise et son courage restent un exemple et une référence pour nous. En dehors de la vie publique, c’était un mari, un père et un grand-père aimant et soucieux des autres. Il nous manquera beaucoup »

Après avoir décroché son premier titre mondial en 1975 avec Ferrari, l'Autrichien échappe de justesse à la mort lors d'un très grave accident lors du Grand Prix d'Allemagne en 1976, sur le Nürburgring.

Pendant une interminable minute, Niki Lauda est la proie des flammes. Il fut brûlé au visage et ses poumons furent sérieusement touchés. Un prêtre vient même à son chevet lui donner l’extrême onction.  Mais seulement six semaines après ce terrible accident il revient à la compétition et luttera pour le titre mondial jusqu'à la dernière course face à James Hunt.

L'année suivante, en 1977, Lauda décroche son deuxième titre avec la Scuderia. Mais en 1979 à la veille du grand-prix du Canada il annonce brutalement qu'il se retire de la compétition. Trois ans plus tard il rejoint McLaren s'offre une troisième couronne en 1984, devant Alain Prost, avant de raccrocher définitivement fin 1985. Il aura signé 24 pole positions, 54 podiums et 25 victoires en 171 Grands Prix.

Également passionné d’aviation, il avait fondé en 1979 sa compagnie aérienne, Lauda Air, revendue à Austrian Airlines en 2002.

L'état de santé de celui qui était devenu président non exécutif de l'écurie Mercedes en 2012 s'était dégradé à l'été 2018. Il avait subi une transplantation pulmonaire et n'était pas réapparu sur les circuits depuis. Il avait été à nouveau hospitalisé en début d'année et des rumeurs inquiétantes sur sa santé circulaient en Autriche ces derniers jours.

À sa famille et à ses proches, la rédaction de l'Auto-Satisfaction adresse ses plus sincères condoléances.

Guy Gysemberg

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.