Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/923df414e0a8129c4737e91ad2f19d52/auto-satisfaction.be/wp-content/plugins/subscribe2/subscribe2.php on line 64
La 20e Coccinelle produite retrouve la route | Auto-Satisfaction
Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire, Reportages

La 20e Coccinelle produite retrouve la route

Déposé par dans 24/01/2019 – 21 09 19 01191Pas de commentaire

Ondrej Brom, un amateur tchèque, a pu récupérer cette Coccinelle qui trainait depuis trente ans dans un jardin. Il la savait très ancienne mais à tout de même été très étonné, lorsqu’il a réussi à trouver le numéro de châssis, de constater qu’il s’agissait de la vingtième voiture de série produite. Il existe bien des exemplaires plus anciens, mais il s’agit de prototypes (ou de répliques). Il a donc décidé de lui offrir une restauration de haut niveau dans l’atelier très réputé de Jacek Krajewski.

L’histoire de la Coccinelle est bien connue et nous ne vous rappellerons donc pas qu’elle est l’œuvre de Ferdinand Porsche sur une commande du troisième Reich. D’une ligne aérodynamique pour l’époque, elle possédait un moteur 4 cylindres de 1100cc refroidi par air, monté en porte à faux arrière. La caisse reposait sur une plateforme équipée d’une suspension à barres de torsion et de freins à câbles.

La voiture est présentée au public le 26 mai 1938, lors de la pose de la première pierre de l’usine de Wolfsbourg. Seule une poignée de prototypes rouleront avant la guerre qui deviendra un terrain d’essais bien involontaire pour les Kübelwagen (genre jeep), les Schwimmwagen (amphibies) et autres Kommandeurwagen (berlines).

Les premières voitures de série seront livrées aux forces d’occupation, à quelques dignitaires et à la poste allemande. La production en série débutera en 1948 mais les ouvriers qui cumulaient des points en travaillant n’auront pas leur voiture. Les établissements d’Ieteren assureront la distribution des VW en Belgique depuis l’origine et c’est chez eux que mon père achètera sa première voiture neuve en 1949. Elle portait le numéro de châssis I.0111.776, la plaque 612.253 et était beige. Sait-on jamais…

Jacques Bougnet

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.