Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire

Un anniversaire discret: Dacia a 50 ans

Déposé par dans 27/09/2018 – 11 11 00 09009Pas de commentaire

L’image de Dacia ne change rien au fait que la marque ait une histoire et fête aujourd’hui ses 50 ans. Comme il y a peu de chances qu’une grande bourse ou un grand musée lui consacre une rétrospective, nous allons vous en dire un mot…

L’Europe de l’Est s’ouvre à l’automobile dans les années ’60, avec pour intention de créer une industrie nouvelle et de fournir ses propres marchés. Dans l’impossibilité de produire des modèles inédits, plusieurs constructeurs potentiels lorgnent vers l’ouest où la principale réponse vient de Fiat. Les Zastava en Yougoslavie, les FSO en Pologne et plus connues, les Lada russes, seront des clones plus ou moins fidèles de la production turinoise.

Le 6 septembre 1966, l’état roumain signe un accord d’une durée de 10 ans avec la Régie Renault, visant à produire des Renault sous licence dans une nouvelle usine construite à Pitesti, à une centaine de kilomètres de Bucarest. Le groupe UPAC-UAP adopte le nom commercial de Dacia, appellation antique de la Roumanie actuelle.

Le contrat porte sur la commercialisation de la R12 qui ne sera présentée en France qu’en octobre 1969, mais prévoit la production momentanée d’un modèle déjà existant. La R16, envisagée dans un premier temps, sera écartée en raison de son coût de production et c’est la R8 Major, rebaptisée Dacia 1100 qui inaugurera l’usine dès le 3 août 1968 et sera produite à plus de 37.000 exemplaires jusqu’en début 1972.

Lancée en même temps que la R12 française en octobre 1969, la Dacia 1300 lui sera identique, à l’exception des enjoliveurs et des logos. Elles rencontreront un vrai succès au point d’être exportées à partir de 1971 et de se voir déclinée en break dès 1973. A titre presque anecdotique, une petite série d’Estafette sera produite dès 1975 sous le nom de Dacia 1301 et même quelques R20.

En 1978, à la fin du contrat de 10 ans conclu avec Renault, un accord-cadre prévoyant la fabrication de la R18 ne sera pas concrétisé et la marque continuera à produire les Dacia 1300, 1310, 1410 dans de nombreuses versions, à compris en pick-up, avec des finitions plus personnalisées. Plus de 2 millions d’exemplaires seront vendus en 4 décennies.

Une page se tournera en 1999 avec le rachat de la marque par Renault pour lui faire produire des modèles spécifiques à vocation économique.

Jacques Bougnet

Crédit photos: Grup Renault Roumanie

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.