Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire

Quand Farina redessinait l’XK120…

Déposé par dans 14/07/2017 – 8 08 57 07577Pas de commentaire

Paris, capitale de la haute couture... automobile dans les années '30 voit disparaître ses grands carrossiers en même temps que ses marques de prestige. Le début des années cinquante est marqué par l'épanouissement de la carrozzerria italienne, capable de transformer de dream cars bon nombre de modèles transalpins, bien avant que le terme ne soit inventé.

En cette année 1952, Touring, Pininfarina, Allemano et Vignale respectent cette tradition - facile - tandis que deux carrossiers osent s'attaquer à des voitures anglaises. Ghia modifie sans grande imagination une Rolls-Royce Silver Down ainsi qu'une Silver Wraith commandée par Roberto Rosselini.

L'autre carrossier "rebelle" est Farina qui recarrosse trois Jaguar pour l'importateur belge en 1951/52. Elles seront toutes trois exposées au 35e Salon de Bruxelles qui ouvre ses portes au Heysel le 22 octobre 1952. Elles sont accompagnées d'une réalisation belge de Martial Oblin sur base d'XK120.

Alors que le coupé "Météor" et le cabriolet "Golden Arrow" sont réalisés sur des châssis d'MKVII, le coupé qui nous occupe aujourd'hui, baptisé "Flying Jaguar" a été construit sur la base de l'XK120 n° 660.992.

Achetée en 1952 par Monsieur Georges Demerbe, elle a circulé à Bruxelles durant une vingtaine d'année, stationnant souvent à Uccle, le long de la Chaussée de Waterloo. C'est là que j'ai eu l'occasion de la découvrir, dans son petit garage, en état d'origine un peu triste, toujours munie de son immatriculation d'origine. Extérieurement, seul un petit écusson Jaguar, au-dessus de la calandre indique son origine. A l'intérieur, le volant et quelques interrupteurs trahissent son origine britannique.

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé cette voiture en 2015, à l'occasion de la superbe exposition concoctée par Autoworld pour célébrer les 80 ans de la marque.

L'éclairage de la voiture a été modifié mais elle a heureusement gardé sa teinte d'origine et tout le charme... de sa rareté.

Jacques Bougnet

Photos: Michèle Douffet

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.