Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » News, Reportages

La Fiat 500 a 60 ans!

Déposé par dans 12/05/2017 – 8 08 54 05545Pas de commentaire

Autoworld propose jusqu'au 28 mai une exposition consacrée au petit pot de yaourt qui a marqué l'histoire au point de voir son nom repris actuellement par une autre Fiat qui, si elle en garde la bouille sympa, bénéficie d'une architecture, de dimensions et de performances bien différentes.

C'est en 1957 que Fiat lança la 500 Nuova, baptisée ainsi pour la distinguer de la 500 de 1936 connue sous le nom de Topolino. L'idée était de proposer une alternative aux scooters, une voiture plus petite, plus simple et moins chère que la 600. Boudée à son lancement à cause justement de sa simplicité, elle a ensuite offert le minimum vital à un prix très intéressant, au point d'être, dans beaucoup de pays, la voiture la moins chère du marché.

Créée par Dante Giacosa, responsable du bureau d'études de la marque, il s'agit d'une monocoque autoportante "tout à l'arrière" dans la lignée des VW, Renault, Simca et autres NSU. Un procédé de construction économique qui visait à placer toute la mécanique sur un seul essieu. Il faut se souvenir qu'à l'époque, le "tout à l'avant" compact, constitué d'un moteur transversal surplombant la boîte, n'est pas encore sorti de la planche à dessin d'Alec Issigonis, l'inventeur de la Mini.

Le moteur bicylindre à air de 479cc de 13cv permettait de franches accélérations et une vitesse de 85 km/h grâce à un poids total de 470 kilos. Il passera ensuite à 499,5cc et même à 594cc en fin de production, pour une puissance de 21cv. Les sorciers italiens rivaliseront pour aller chercher le dernier cv, et c'est Abarth qui sera le meilleur à ce jeu, propulsant la 500 jusqu'à 150 km/h grâce à un 690cc de 38cv.

La ligne restera inchangée de 1957 à 1974, les principales modifications étant l'arrivée d'un toit en tôle et le remplacement des portes suicide par des portes plus "modernes" à charnières intégrées. Les noms changeront au fil du temps et au gré du marketing: Nuova 500, Normale, Econimica, Sport, D, F, L, R...

Environ 3.800.000 exemplaires sortiront de chaînes, dont 327.000 Giardinieri, un petit utilitaire  répondant bien aux besoins du légumier du coin. Neckar en Allemagne et Steyr-Puch en Autriche monteront la Fiat 500 sous licence. De finition supérieure, la Steyr-Puch était équipée d'un moteur maison, un bicylindre à plat de 500 ou 650cc très performant en rallyes. Nous avons la chance d'en découvrir une ici bardée de phares.

Les Autobianchi Bianchina, produites par le groupe Fiat dans la même usine, se singulariseront par leurs lignes et par quelques très beaux cabriolets tels que l'Eden Rock présente à Autoworld. A ses côtés, une  Gamine réalisée par Alfredo Vignale s'inspirant de la Balilla Sport des années '30. Produite de 1967 à 1970 à environ 300 exemplaires, elle sera handicapée par sa ligne néo-rétro qui ne plaît pas à tous et par la piètre qualité de son acier. Il serait impossible de citer la multitude de carrossiers italiens qui déclineront la Fiat 500, principalement en véhicules de loisirs. La Fiat 500 cohabitera en 1974 avec la 126 qui la remplacera sur le marché mais pas dans les cœurs. Difficile de succéder à un mythe, la Dyane ne nous contredira pas...

L'exposition, visible jusqu'au 28 mai 2017, retrace très fidèlement cette histoire, agrémentée comme de coutume par des nombreuses miniatures et documents. Modernité et écologie oblige, Autoworld nous propose une 500R de 1973 convertie en véhicule électrique par des étudiants de la section Polytechnique de l'ULB.

Jacques Bougnet

Photos: Michèle Douffet

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.