Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/923df414e0a8129c4737e91ad2f19d52/auto-satisfaction.be/wp-content/plugins/subscribe2/subscribe2.php on line 64
Comment un modèle de haute couture donna son nom à un modèle de voiture... | Auto-Satisfaction
Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Zoom, Histoire

Comment un modèle de haute couture donna son nom à un modèle de voiture…

Déposé par dans 13/07/2016 – 9 09 48 07487Pas de commentaire

1A l'heure actuelle, les constructeurs automobiles confient la recherche des noms de modèles à de grandes agences de communication. Ce ne fut pas toujours le cas. Fin 1933, un patron de chez Triumph décida de donner à un nouveau modèle le nom d'un mannequin qui le faisait particulièrement fantasmer. La fille, pas plus que a voiture, n'ont laissé de grandes traces dans l'histoire. Heureusement, nous sommes là pour nous en souvenir...

May Kenworthy n'avait pas le profil d'une future vedette. Née en 1905 à Delf dans le Lancashire, elle est confiée à ses grands-parents paternels à l'âge de six ans, lors du divorce de ses parents. Elle quitte l'école à 13 ans et devient bobineuse dans une usine de la région. Au bout de quelques mois, elle fugue à Manchester pour retrouver sa mère, plus ouverte sur le monde que ses beaux-parents.

La petite May devient choriste au sein d'une troupe de théâtre, puis modèle pour la société londonienne Ovaltine. C'est lors d'un salon commercial qu'elle rencontre un des dirigeants de l'agence Selfridges Tailor qui la fait entrer dans le grand monde londonien, où elle se présente sous le nom de "Gloria"

2Sa carrière prend tout son essor à Paris où elle devient modèle chez Jenny Dolly's, une maison de couture réputée des Champs-Elysées. Parmi ses nombreux admirateurs se trouve un haut responsable de chez Triumph qui en fait l'égérie du nouveau modèle présenté fin 1933.

La voiture s'appellera tout naturellement "Gloria" et sera largement promotionnée par le top model qui en recevra un exemplaire immatriculé ALY110.

En 1936, Gloria crée une agence de mannequins avec une amie, se marie à trois reprises et mène la grande vie à Londres et sur la Côte d'Azur. Elle sera un exemple de l'émancipation féminine dont elle fera son combat.

3

Sa réussite ne la met pas à l'abri d'une dépression nerveuse. Elle est retrouvée morte dans son appartement londonien,  en 1941, à l'âge de 36ans. Son décès serait du à un excès de barbituriques.

Les Triumph Gloria seront proposées sous de nombreuses versions jusqu'en juillet 1938, tant en 4 qu'en 6 cylindres n'excédant pas 2 litres. On peut estimer à environ 9.500 le nombre de voitures produites sous ce nom, sans qu'il ne soit plus fait allusion à son inspiratrice...

Jacques Bougnet

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.