Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire, Made in Belgium

Camions Brossel: c’était du lourd !

Déposé par dans 15/08/2015 – 13 01 27 08278Pas de commentaire

1Les trois frères Brossel, Paul, Louis et Henri, débutèrent en 1912 en se consacrant à la réparation de véhicules industriels de gros tonnage. Après l'arrêt de leurs activités durant la guerre de 1914-1 918, ils reprirent celles-ci par la vente en Belgique de camions légers de marque suisse Arbenz, dont le fer de lance est un 3/4000 kgs de 30hp. Lorsque Arbenz cessa ses activités, les Frères Brossel rachetèrent une partie importante de son matériel de production et se lança dans l'assemblage de ces véhicules.  

2A partir de 1924, les Frères Brossel devinrent véritablement des constructeurs belges originaux. Constituée en société anonyme en 1928, Brossel installe ses bureaux et ateliers au 913, chaussée de Mons à Bruxelles, absorbe les anciennes usines Bovy en 1930, et effectue dès 1931 l'activité automobile des usines Pipe4 (ex-Compagnie Belge de Construction d'Automobile).
Ainsi la division Brossel s'occupait-elle de la construction des châssis de gros et moyens tonnages (de 3 à 15 tonnes) tandis que la division Bovy-Pipe avait la responsabilité des petits tonnages (jusqu'à 3 tonnes de charge utile). Brossel, c'est aussi notamment l'application de la technique de l'amplificateur de freinage (servo-frein à dépression Dewandre),3 l'exploitation du moteur à gazoil qui lui permit de rivaliser avec les meilleurs
s
pécialistes étrangers dans la fabrication des diesels à haute puissance, l'implantation d'un
démultiplicateur de vitesse disposé entre la boîte et le pont arrière (8 vitesses permettant des moyennes élevées sur parcours accidentés et sinueux), des freins à double commande indépendante.

5Il serait trop long et fastidieux de citer ici la gamme très étendue du matériel lourd construit par cette importante société: citons à titre d'exemple les tracteurs TAL 780B (Tracteur Artillerie Lourde) à quatre roues directrices fournis à l’armée belge en 1937, les automotrices diesel mises en service dès 1932 pour les chemins de fer vicinaux, la mise au point avec Electrorail de châssis pour trolleybus électriques à trois essieux, les camions à tourelles télescopiques pour l'entretien des lignes de tramways, etc. La réputation technique et la qualité de ses véhicules plaçaient le constructeur belge au premier rang des grands spécialistes du poids 6lourd, livrant de nombreux trams et bus équipés de carrosseries propres ou réalisées par des carrossiers tels que Ragheno ou Jonckheere.

Le constructeur britannique Leyland, devenu son principal fournisseur, racheta l’entreprise en 1968 et n’utilisa plus le nom de Brossel, porté la dernière fois par les autobus BL55 principalement vendus en France.

Daniel Absil

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.