Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire, News

Adieu Bebel…

Déposé par dans 09/01/2015 – 22 10 29 01291Pas de commentaire

1Jean-Pierre Beltoise, l’ancien champion automobile français, âgé de 77 ans, est décédé ce lundi 5 janvier à Dakar, d’un double accident vasculaire cérébral.

Attiré très jeune par les véhicules tournaient sur  l’autodrome de Linas-Montlhéry, à deux pas de la maison de ses grands-parents, il aligne les petits boulots pour se payer ses premières motos de course et remporte 11 titres de champion de France, principalement au guidon de Jonghi et de Bultaco.

3Arrivé à l’automobile en 1962 grâce à René Bonnet, il roule sur DB puis dans la foulée, pour  Matra en 1965. Victime d’un grave accident aux 12 Heures de Reims, c’est sa détermination qui pousse Jean-Luc Lagardère à lui confier un volant au sein de sa toute nouvelle écurie Matra Sport. Champion de France F3 cette même année, il remporte le titre de champion d’Europe de F2 en 1968 avant d’entrer dans le cirque de la F1. Il y roule durant 9 saisons, soit 86 Grand Prix de 1966 à 1974 et monte 8 fois sur le podium. Il gagne à Brands Hatch sur BRM en 1972, lors d’une épreuve de F1 hors championnat, mais signe la plus belle victoire de sa carrière la même année au Grand Prix de Monaco, où il impose sa modeste BRM, sous une pluie battante, devant des pilotes aussi talentueux de Jackie Stewart et Jacky Ickx.

7Pilote éclectique, il participe à de nombreuses épreuves en Sport-Prototype, dont 14 fois aux 24 heures du Mans, 2 fois sur DB, 7 fois sur Matra, 2 fois sur Ligier et 3 fois sur Rondeau. Il obtient son meilleur résultat en 1969, associé au pilote anglais Piers Courage, en terminant 4e à bord d’une Matra MS650.

Il vit des heures difficiles aux 1000 kilomètres de Buenos Aires en 1971 où il traverse la piste en poussant sa Matra MS660 en panne. Ignazio Giunti, qui tente alors de doubler Mike Parkes, ne pouvant pas voir la manœuvre, vient encastrer sa Ferrari dans l’arrière de la Matra. Jean-Pierre Beltoise, heureusement indemne, fut tenu pour responsable de l’accident fatal au pilote italien et accusé d’homicide par imprudence par la justice argentine. Sa carrière en endurance culmine en 1974 avec un titre de champion du monde des pilotes d’endurance. En 1976, il participe au championnat de France de Supertourisme où il remporte 2 titres puis il raccroche définitivement son casque.

5Jean-Pierre Beltoise laisse le souvenir d’un pilote passionné d’une notoriété bien plus grande que ne le laisserait penser son palmarès. Grâce à son engagement permanent et sa forte personnalité, il a largement contribué à l’essor des marques et des pilotes français dans les années  ’60 et ’70. Il s’est aussi très impliqué dans la sécurité routière, devenant même président d’honneur de l’Association de Défense des Citoyens Automobilistes et l’instigateur de plusieurs écoles de conduite dont le slogan était « Conduire juste ». Vaste programme !

Nos pensées vont à ses fils, Anthony et Julien, qui bercés par la course dès leur enfance, sont tous deux devenus pilotes professionnels…

JB

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.