Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » trucs, astuces et choses à savoir, Clin d’oeil

Un sujet qui fâche : Les plaques « O »

Déposé par dans 28/11/2014 – 0 12 59 11591113 Commentaires

404En 1968, le Royal Vétéran Car Club a obtenu un contrôle technique simplifié pour les voitures de plus de 25 ans.

Il s’agissait alors d’authentiques « tacots » dont l’usage était limité par la force des choses.

Les temps ont bien changés, les voitures et les amateurs aussi, mais pas la Loi, qui s'est même assouplie !

Certains la jugent encore trop sévère, d’autres beaucoup trop laxiste.

Et vous ?

Jacques Bougnet

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

13 Commentaires »

  • Berhin dit :

    Bonjour,
    Le sujet me passionne toujours autant mais il se fait rattraper et dépasser par l’actualité.
    En effet, nous nous dirigeons tous vers une interdiction de circuler, nous les pollueurs à moteur thermique ! Pour les voitures contemporaines elles devraient trouver leur fin dans une reconversion électrique (sous contrainte forcée). J’ai d’ailleurs difficile de croire en pareil scénario pour 2025-2030. Mais que dire de nos ancêtres qui subiraient le même sort : NON ! Et le patrimoine automobile, on le jette aussi à la feraille ?
    Le travail acharné des conservateurs et autres collectionneurs qui perpétuent l’histoire de l’automobile doit être soumis à d’autres considérations. La BEHVA (anciennement FBVA) à cette lourde tâche a défendre ! Et c’est dans ces circonstances délicates que les “opportunistes oltimers” dont on a parlé plus haut, devraient être dissociés des “passionnés occasionnels” afin de réserver une législation spécifique à ces derniers.
    Pouvez-vous imaginer un collectionneur réduit à contempler ses voitures dans son garage sans pouvoir les faire rouler aux occasions ? Les revendre serait inimaginable puisque l’acheteur s’exposerait au même régime.
    Alors que l’investissement dans les anciennes est reconnu comme une valeur croissante, comment imaginer un effondrement du marché ? Inimaginable ! Il faut travailler sur le sujet, et d’ores et déjà il me semble que culture et écologie ne font pas bon ménage !

    • bibi911 dit :

      Tout à fait d’accord avec vous, mais il faut arrêter de dire et répéter que l’on ne pourra bientôt plus circuler. Les anciennes bénéficient partout de tolérances, merci de ne pas apporter d’eau au moulin de nos détracteurs !
      Bàv, BB

      • Jean-Pierre Folie dit :

        Le but est d’anticiper, couper l’herbe sous le pied de nos adversaires (en plaque “O”) et détracteurs, trouver les arguments convaincants, et les faire changer de cible.

        Sans sombrer dans des bagarres gauloises, les combats de coqs aux egos démesurés, la lutte des classes, laissons cela aux Réseaux Sociaux si vous le voulez bien.

    • Jean-Pierre Folie dit :

      Oui et non Behrin.

      D’accord avec vous, le sujet se fait ratrapper par l’actualité. Raison pour laquelle nous, véritables passionnés, devons tenter d’anticiper. Avec la BEHVA c’est mieux, sans ça marche aussi, mais c’est souvent moins efficace.

      Pas d’accord avec vous par contre, aucune interdiction inconditionnelle, radicale, n’est d’application. Ni même envisagée, ne sombrons pas de procès d’intentions.

      Les autorités vont simplement pourrir la vie de ceux qu’elle ne veut plus voir sur les routes: véhicules thermiques de plus de 5 ans, diminution du nombre de sorties autorisées, augmentation du prix du pass 24h, dérogation pour raisons patrimoniales indispensable (déjà d’application à Bruxelles! Songez à renouveler les vôtres), conformité d’époque jusqu’au bouton d’auto-radio surtout le gauche, CT de plus en plus sévère, tribunal direct si vous osez roulez les jours pairs, impairs, par beau temps ou un vendredi 13, ou si la voiture est noire, cours d’assise si une goutte d’huile tombe malencontreusement sur le pavé de la capitale, …

      Infrastructure anti-voiture, augmentation exponentielle du prix des parkings et stockages, taxe additionnelle sur le prix du carburant aux pompes citadines (déjà d’application), raréfaction de ces points d’approvisionnement (2/3 en moins en 20 ans), professionnels et spécialistes dispersés à la campagne, déplacements vers ces spécialistes (en camion-plateau électrique?), … bref des contraintes à la pelle pour décourager les amateurs et candidats amateurs.

      La question du Retrofit ne se pose même pas en Belgique: absence totale de politique électrique, deploiement des bornes de recharge clownesque, primes ridicules comparé aux pays voisins.

      Le but est de décourager les citadins de se déplacer en voiture, quelle qu’elle soit.

      D’un côté la Société veut du durable, on créé un indice de réparabilité, on exige des fabriquants des pièces détachées en suffisance pour 10 ans, d’un autre on pousse à la casse des véhicules (et tout équipement) solides, économiques, faciles à réparer sur un critère unique: leur âge (source: rapport Sofia).
      C’est absurde, contradictoire, et me permet de compléter votre remarquable phrase, Patrimoine, Culture, Ecologie et Politique ne font en effet pas bon ménage.

      D’autant plus que la Politique “climatique” est européenne, et la Culture celle des réseaux sociaux 😉

      Malgré la météo clémente, mes anciennes vont encore rester un peu au garage, je redécouvre l’Auto-Satisfaction, me réjouis de lire les articles de Jacques Bougnet, et d’y croiser des personnes avec lesquelles on peut discuter, sans sombrer dans la polémique stérile et les clichés.

  • Berhin dit :

    Bonjour,
    Trier les vrais amateurs d’anciennes de ceux qui profitent du système: voilà une difficulté que les autorités devraient résoudre rapidemment, sans quoi elles appliqueront bientôt (par facilité) des restrictions identiques à tous ! Le contrôle du kilométrage semble difficile a exécuter vu la dispense de C.T. pour certains ancêtres.
    Mais puisque l’accès dans certaines villes devient de plus en plus surveillé par des caméras (intelligentes) interdisant les voitures Euro 2, 3, 4 etc, pourquoi ne serviraient-elles pas aussi a signaler les plaques “O” qui repassent pour la cinquantième fois sur le mois dans un même quartier?
    Le tri se ferait sans difficulté et la peur de sanction ferait diminuer sensiblement les abus. L’état (c’est nous) a chaque année un gros manque a gagner en terme de recettes de taxes de circulation, et ne parlons pas des compagnies d’assurances. Tout le monde s’y retrouverait.

    • Jean-Pierre Folie dit :

      Tout à fait d’accord avec vous Berhin!

      L’année dernière à l’heure de pointe à Bruxelles, en cyclomoteur sur le chemin du boulot, j’ai eu un carton frontal avec une Mercedes 250D des années ’80, pas fraîche, en plaques “O” récentes, qui n’avait de toute évidence aucune raison valable de rouler à gauche sur une chaussée étroite réputée dangereuse.

      Moi-même collectionneur d’anciennes des années ’50 depuis plus de 35 ans, je n’ai trouvé aucun point commun avec la conductrice “collectionneuse” de la Merco, ni avec la jeune passagère, encore moins avec son mari arrivé en renfort quelques minutes à peine après l’impact.

      Soyons clairvoyants, la majorité des voitures en plaques O qui fleurissent dans les rues de la capitale sont utilisées au quotidien dans le seul but de contourner les restrictions de la LEZ, tout en profitant des facilités et tarifs préférentiels accordés aux véhicules “de collection”.

      “Sauf trajet domicile-travail” me répondrez-vous, les retraités et les sans emploi peuvent donc circuler à volonté, sans qu’on puisse leur reprocher quoi que ce soit.

      J’ai signalé cet incident à la BEHVA, sans autre but que de sensibiliser à ce phénomène naissant, et à la mauvaise image données aux véhicules anciens par cette nouvelle catégorie de collectionneuses et collectionneurs.

      Aucune réaction ni marque d’intérêt. Une déception de plus à ma collection 🙁

      La création d’une catégorie “véhicule récréatif à usage occasionnel”, une législation claire non basée sur l’âge mais sur l’utilisation du véhicule, précédé d’une campagne de sensibilisation, contrôlé par des caméras intelligentes, accompagné de sanctions adaptées, aurait été plus efficace, équitable, judicieux pour tous, et toutes.

      Et comme vous le résumez si bien Berhin, l’amalgame et les interdictions globales déguisées en lourdes contraintes à très large spectre sont à craindre.

      Ne rêvons plus, l’autodiscipline, le bon sens, la solidarité ou l’exemplarité des vertueux conducteurs d’ancêtres est, plus que jamais, une légende.

  • WERY Olivier dit :

    -La FBVA n’est PAS une secte élitiste.

    -Je la qualifie de “Syndicat pour les anciennes et leurs propriétaires”.

    -La FBVA est à votre écoute. Vous aurez certainement l’occasion de nous rencontrer lors de certaines bourses où nous avons un stand.
    N’hésitez pas à franchir le pas en nous posant des questions.

    Olivier WERY
    Régional Ambassador FBVA.

  • Phil Cougar dit :

    Bonjour, dans mon quartier aussi, j’ ai un branque qui roule avec une vielle fiesta immatriculée O.

    Je pense qu’il devrai y avoir un ” cahier des charges ” pour etre accepté comme ancêtre.
    Par exemple, le contrôle technique devrai etre un peu plus sévere quand a l’état général des oldtimer, il est évident qu’une petite tache de rouille sur un pare choc ne fait pas d’une voiture une poubelle, mais lorsque des voitures épaves passent le contrôle technique simplifié je me dis que c’est un peu limite.

    D’autres par je me demande si il ne serai pas bon de faire plusieurs catégories d’ ancêtres, il y a les vrai vielles genre Ford T ect… mais de nos jours toutes les voitures des années 80 sont ancêtres et les caractéristiques de celles ci sont bien différentes. Autant je me vois mal rouler tt les jours avec une Ford T autant il est possible de rouler tt les jours avec une golf II GTI sauf que les performances sont très différentes.
    Je pense que plusieurs catégories devraient etre définies, et qu’un contrôle technique ne serai pas un luxe ne fuse que pour empecher les faut oldtimer .

    • Oli de la soupape folle dit :

      Bonjour,
      Concernant le contrôle technique, depuis juin 2014, le CT est quasi le même que pour une voiture normale. La FBVA est demandeuse d’un contrôle tous les 3 ans et se bat pour arriver à ses fins.

      Amitiés
      Oli

      • Bibi911 dit :

        La fédération se bat pour l’instauration d’un contrôle là où il n’y en a pas. Es-tu bien sûr qu’elle va dans le sens de nos intérêts en voulant nous fliquer encore un peu plus?
        Qu’elle se batte plutôt pour que les véhicules qui seront immatriculés en plaque “O” bénéficient d’un contrôle actuel juste et équitable dans toutes les stations!!!
        BB

        • WERY Olivier dit :

          Monsieur,
          Il me semble que vous n’avez pas bien lu mon commentaire. Je vous le détaille donc ci-dessous.
          -1 Depuis juin 2014, une nouvelle règle à été instaurée pour le passage des véhicules anciens et ce en fonction de leur âge (vous trouverez le détail sur http://www.fbva.be). Les véhicules les moins anciens passent un contrôle proche de celui des voitures dites modernes.
          -2 La Fédération des véhicules Anciens (FBVA)est demandeuse, auprès des autorités, d’un passage tous les trois ans.
          -3 Concernant un contrôle juste et équitable, la FBVA y travaille d’arrache pied (7 stations en région flamande ont déjà compris le philosophie du contrôle “O”.
          -4 Nous demandons aux amateurs de véhicules anciens de nous envoyer via e-mail leurs différents problèmes afin de pouvoir continuer à nous battre pour arriver à nos fins.
          sec@bfov-fbva.be .
          -5 Croyez-bien que si vous pouvez rouler en ancienne tous les jours (avec seules restrictions le trajet vers le lieux de travail, vers l’école pour les étudiants et pour des raisons commerciales.) c’est grâce au travail acharné et de longue durée de la FBVA.

          Si vous avez d’autres question, n’hésitez pas.
          Olivier WERY
          Régional ambassador FBVA

  • BigMax dit :

    Bonjour,
    Merci d’aborder le sujet. Il y a un type dans mon quartier, qui conduit comme un dingue avec une Jetta merdique, en plaque “O” bien sûr. Je roule raisonnablement avec une voiture qui a 50 ans et je pense que le jour où il tuera des gens, nous payerons tous! Il faudrait une espèce de “permis” pour pouvoir rouler en plaque “O” !

Leave a comment to Oli de la soupape folle

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.