Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/923df414e0a8129c4737e91ad2f19d52/auto-satisfaction.be/wp-content/plugins/subscribe2/subscribe2.php on line 64
Black Jack n'est plus… | Auto-Satisfaction
Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire, News

Black Jack n’est plus…

Déposé par dans 22/05/2014 – 23 11 14 05145Pas de commentaire

3Jack Brabham, l’ancien pilote de formule 1, est décédé ce 19 mai 2014, à Gold Coast, en Australie. Agé de 88 ans, il souffrait depuis des années de problèmes hépatiques.

Né en 1926 près de Sydney, sa passion pour la mécanique le pousse à entrer à la Royal Australian Air Force en 1944, où il décrochera le titre d’aviateur en chef.  Mécanicien dans des courses de midget, il prend le volant en 1948 pour ne plus le quitter.

2

Black Jack arrive en Angleterre en 1955 pour une année, le temps « d’apprendre». Il y restera 19 ans !

Cette année-là, il entre chez Cooper et participe au GP de Grande-Bretagne. Il remporte sa première victoire au GP de Monaco en 1959 et la saison se conclut d’une manière assez originale lors du GP des États-Unis. Tombé en passe une centaine de mètres de l’arrivée, il pousse sa voiture et coupe la ligne d’arrivée en 4e position, ce qui lui suffit pour décrocher le titre de champion du monde des conducteurs!

J Ickx au GP de France 69

Il est aussi champion du monde l’année suivante, toujours sur Cooper, marque qu’il quitte en 1961 pour créer sa propre voiture et sa propre écurie pour la saison 1962.
C’est Dan Gurney qui conduit pour la première fois une Brabham à la victoire, au GP de France 1964. En 1966, au GP de France, Jack Brabham devient le seul pilote de l’histoire à gagner un GP de F1 au volant d’une voiture de sa conception, la BT19. En fin de saison il devient le seul champion du monde sacré avec une voiture portant son nom. On notera qu’il avait choisi Jacky Ickx comme coéquipier pour la saison 1969. Celui-ci apportera 2 victoires, 5 podiums, 2 pôles position et 3 records du tour à l’équipe.

N PIQUET USA 80Jack Brabham met fin à sa carrière de pilote en 1970 et cède son écurie qui continuera à briller, offrant deux titres de champion du monde à Nelson Piquet en 1981 et 1983. L’écurie disparait en 1992 après 394 grands prix et 35 victoires.

Il aura ensuite le plaisir de voir ses fils Geoff et Davis gagner tous les deux les 24 Heures du Mans et suivra les débuts en course de ses petits-fils Matthew et Sam.

1

Jack Brabham sera anobli par la Reine d’Angleterre en 1978, pour services rendu au sport britannique. Un titre qui récompense 14 victoires, 31 podiums, 13 pôles positions et 3 titres de champion du monde en 126 grands prix.

JB

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.