Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire

Plus qu’une Escort, une meneuse!

Déposé par dans 08/06/2013 – 12 12 32 063262 Commentaires

1La Ford Escort est dévoilée au Salon de Bruxelles 1968. Rien dans cette petite voiture conventionnelle ne laissait présager qu’elle puisse devenir une bête de course au palmarès énorme, en rallye, en circuit et lors de raids intercontinentaux !

Pour remplacer l’Anglia vieillissante, Ford lance l’Escort, une voiture à la ligne agréable, dont les flancs arrondis s’inspirent de la forme de la bouteille de Coca-Cola. La calandre, pourtant très 7simple, lui donne rapidement une carte de visite. Sur un principe bien américain, ce dessin agréable cache une mécanique  très conventionnelle : Le  moteur maison, un 4 cylindres en fonte avec un vilebrequin à cinq paliers, de 1100cc (48cv) ou 1300cc (57cv) est placé à l’avant. La suspension avant est à roues indépendantes équipées de  McPherson. L’essieu arrière est rigide, soutenu par deux simples lames de ressort. Cette propulsion est équipée de 4 freins à tambours, mais des disques existent en option.

Très vite, une petite fourgonnette dénommée « Estate » permet de transporter 300kgs et/ou 2m³. Sa longue vitre latérale étonne…  en bien ! Au départ, la gamme n’est disponible qu’en version deux portes, la 4 portes arrivera l’année suivante. Rien de bien palpitant. dans tout cela.

3Selon une autre technique bien américaine, l’Escort est disponible plusieurs motorisations et en différents degrés de finitions, ce qui donne de nombreuses combinaisons. A côté de ces modèles tranquilles qui fleurent bon la campagne anglaise, Ford propose des 1300 GT et 1300E équipées de freins à disques à l’avant, poussées à 72cv (à 6.000 tours minutes). On réalise ben sûr le potentiel de la voiture. La Twin Cam hérite du 1558cc à 2 arbres à cames en tête de la Cortina Lotus. Il est ici question de 115cv et de 180 km/h. La boîte, le pont et le prix sont renforcés, ici la vocation de cette voiture est résolument sportive.

roger clarckUne 940cc apparait au salon de Paris. Elle est économique mais très simplifiée: pas de chromes autour du pare-brise, pas de butoirs de pare chocs, pas de déflecteurs, pas d'allume-cigares, pas de thermomètre d'eau… Dans le même temps, la 1100cc reçoit des disques à l’avant et un servo frein, la 1300GT inaugure une console centrale, un tableau de bord en faux bois, un nouveau volant et de nouveaux enjoliveurs.

Nous sommes dans ces années boulimiques où Ford veut dominer tous les catégories de compétition, et consacre à la course des moyens considérables. Très vite, c’est le cas de le dire, l'Escort s’imposent en rallyes, Fontaine1969aux mains, entre autres, de Roger Clark. Elle sera championne d’Europe des rallyes en 1968 et 1969 et s’imposera lors du terrible marathon Wembley-Mexico en 1970 aux mains de Mikkola-Palm. Elle sera tout aussi efficace en circuit, aidant par exemple Yvette Fontaine à devenir, en 1969, champion de Belgique.

Cette même année, Ford installe à Aveley, dans le comté de l’Essex, un atelier destiné à préparer des Escort de haut niveau. 3 modèles principaux en sortiront : La RS 1600 équipée d’un Cosworth 16 soupapes de 120cv, puis un modèle de 86cv baptisé « Mexico » pour commémorer  le Wembley-Mexico, une 2 portes disponible blanc, jaune moutarde et rouge avec une bande sur le flanc et enfin la RS 2000 de 100cv, dont le moteur n’est pas un réalésage du 1600, mais le moteur américain monté sur la Pinto.

6Au salon de Paris 1971, les 1600 reçoivent de nouveaux équipements et un kit « Rallye » fait son apparition : phares à iode, radiateur d’huile, sièges baquets, nouveaux amortisseurs, etc… Les versions 1973 sont équipées d’une barre stabilisatrice et d’amortisseurs montés verticalement. En février 1974 arrive la GXL, une finition plus luxueuse équipée d’un toit vinyle, de jantes sport et d’un  tableau de bord plus complet.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERALes dernières Escort de la première génération quittent l’usine en décembre 1974. 2.228.350 exemplaires ont été produits, dont 9 382 Escort Mexico, 947 RS 1600 et 4.324 RS 2000.

Jacques Bougnet

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

2 Commentaires »

  • Gérard dit :

    C’était ma première voiture neuve qui m’a été livrée en décembre 1971 – modèle 1972. 1100L 2 portes teinte “fern green”(comme celle qui apparaît en haut sur la photo couleur). Excellente voiture, pas très véloce mais ça me suffisait. J’ai toujours espéré en retrouver une identique mais elles se font rares et sont très chères. A l’époque, j’avais payé la mienne 71.900 francs belges TTC.

  • Marco dit :

    Chouette petite voiture, mais la mienne était une 1100, bien loin des prouesses sportives des RS. Je l’ai malheureusement prêter à un copain (à ne JAMAIS faire) qui est rentré dans un mur.

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.