Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/923df414e0a8129c4737e91ad2f19d52/auto-satisfaction.be/wp-content/plugins/subscribe2/subscribe2.php on line 64
Pour son 10e Londres-Brighton, Guy Mahy invente le « Lovendegem-Londres-Brighton-Lovendegem | Auto-Satisfaction
Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Reportages

Pour son 10e Londres-Brighton, Guy Mahy invente le «Lovendegem-Londres-Brighton-Lovendegem” (1e partie)

Déposé par dans 15/01/2013 – 16 04 39 01391Un commentaire

Ayant fait 9 fois le fameux Londres-Brighton, le plus ancien rallye pour voitures construites avant le 1er janvier 1905, nous avions toujours ressenti la remorque comme étant l'élément le plus contraignant de tout le rallye. Jugez plutôt : il faut amener l'ancêtre à Londres, le déposer soit à l'hôtel, soit dans un parking, se taper Brighton, y déposer le charroi moderne, se rendre à la gare pour remonter sur Londres, puis rejoindre l'hôtel. Le parcours du combattant. Comment éviter cela ?

Transporteur ? Aller par la route ? Nous avons choisi cette dernière solution en 2009 avec Zazi, notre De Dion Bouton de 1903 monocylindre de 8cv. En juin 2007 nous avions déjà fait le Bordeaux-Paris sur 680 km avec assistance. Cette fois nous avons couvert presque la même distance, en novembre, mais sans aucune assistance !
Nous avons donné une bonne révision et un bon graissage à Zazi, fait un carnet de route recherchant les plus petites routes possible en ligne droite, bien étudié quels bagages prendre et préparé habits chauds et imper... qui s'avèreront bien utiles.
Pour notre sécurité sur grande route ou par mauvais temps nous avions mis une batterie 12 volts et monté un phare antibrouillard.

Ainsi nous quittons Lovendegem le jeudi matin vers 8 heures, Cap sur Calais. Petites routes dans le brouillard, Beernem, Aardooi, Diksmuide, frontière française et vers midi nous rentrons dans Bergues, où nous prenons bien à l'aise un repas dans un petit resto. Nous sommes dans 'nos' temps, la voiture marchait bien et le temps s'était mis au beau.
Nous atteignons notre hôtel, près du tunnel sous la Manche vers 16 heures. Contrôle des organes principaux de la voiture et resserrage des freins.

Vendredi de bonne heure, check-in pour le train vers Folkstone. Visages plutôt étonnés et bien des curieux dans notre wagon. Curiosité également d'un équipage anversois en Bentley Mk 6 spécial, que nous reverrons d'ailleurs à Londres le samedi. Du côté anglais les petites routes font notre bonheur jusqu'à Maidstone, à partir de là il n’y a que le nationale A20. Heureusement, comme elle est parallèle à la M20, le trafic n' y est pas trop dense. Mais plus de plat pays, les montées sont parfois raides et souvent longues... Qu'importe Zazi en a vu d'autres et le temps frais convient au moteur.
La A20 et la M20 se rejoignent sur une voie expresse pour rentrer dans Londres... Un moment de frayeur... Nous serrons l'extrême gauche à fond la caisse (35 km/h), le trafic nous passe à folle allure nous pensons avoir pris une mauvaise route et être sur une autoroute. Le GPS, que nous avions pris au cas où notre roadbook ferait défaut, nous dit pourtant être sur la bonne route. Encore 10 km... dans ce cirque !!! c'est 20 minutes mais les aiguilles de ma montre semblent avoir du mal à progresser sur le cadran. Des amis venu de France nous dépassent en klaxonnant et levant le pouce... se rendent-ils compte de ce que nous ressentons? Nous entrons vraiment dans Londres... nous ne savons pas que nous sommes en train de prendre une petite revanche, car la vitesse moyenne des modernes descend progressivement vers les 30 km/h !
Depuis notre départ nous voilà enfin 'dans le flot'... avec le seul complexe des reprises aux feux rouge. Bien des londoniens de toute race nous regardent avec un grand sourire... un peu incrédules, bien qu'à Londres il ne faille s'étonner de rien. Je réussi même à caler le moteur devant un bus... le chauffeur me regarde avec beaucoup de flegme... je tourne la manivelle... et nous voilà repartis. Pas de coup de klaxon, pas de regard mécontent !!!
A la hauteur de Waterloo Station nous dépassons nos amis français... La Fontaine vous connaissez ??? Arrivés à l'hôtel vers 16 heures, fin de la deuxième étape. Nous avons donc fait notre entrée en ville en pleine heure de pointe. C'est bien la première fois que nous nous disions « quel plaisir » d' être dans des ralentissements.
Nous sommes heureux d' avoir fait Lovendegem-Londres sans aucun souci. Zazi au garage, et nous à la chambre pour nous rafraîchir. Et puis GSM pour savoir où en sont les amis qui sont arrivés le matin et qui font l'aller-retour sur Brighton pour déposer leur remorque et la voiture moderne. Petit resto avec le verre de l'amitié sur les kilomètres parcourus, et ceux à venir pour les participants au Londres-Brighton.
Le samedi nous faisons les petits contrôles de routine, les niveaux et les resserrages. Zazi reste au garage pour la journée. Nous nous rendons ensuite vers Regentstreet où une centaine d'ancêtres participent à un concours de je ne sais pas bien quoi, où les participants Belges sont mis à l'honneur... C'est pas notre truc... chacun son plaisir.
Parenthèse : C'est en 2009 que les automobiles Belges et les participants Belges devaient être mis à l'honneur. Pour cela un comité (d'éminents qui savent surtout bien expliquer les choses) avait été mis en place pour promouvoir la chose par une réception à Autoworld avec les organisateurs du London-Brighton. C'était au mois de septembre. Deux voitures devaient prendre le départ d'Autoworld pour Londres. La première à fait Autoworld-Atomium sur camion... la seconde le même trajet par la route, bien oui quand-même! Au pied de l'Atomium quelques photos ont été prises. La première a continué sa route sur camion pour être exposée dans les locaux du RAC, la seconde est rentrée chez elle ! Fin de parenthèse.

Le samedi donc, est une journée bien ensoleillée avec presque 17°. Les prévisions donnent de la pluie, énormément de pluie, pour demain... Personne ne peut le croire. On profite de cette splendide journée.

Claire et Guy Mahy

1e partie, lire la suite

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Un commentaire »

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.