Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/923df414e0a8129c4737e91ad2f19d52/auto-satisfaction.be/wp-content/plugins/subscribe2/subscribe2.php on line 64
Rendons à César... | Auto-Satisfaction
Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire, News

Rendons à César…

Déposé par dans 04/11/2012 – 11 11 40 114011Pas de commentaire

Triste de ne découvrir certaines personnes qu’à l’occasion de leur décès. Mardi 23 octobre s’est éteint Roland Paulze d’Ivoy de La Poype, à Saint-Tropez, à l’âge de 92 ans.

Pilote de chasse durant la seconde guerre mondiale, il accumula les victoires à la Royale Air  Force, dans l'escadrille Normandie-Niemen et sur le front russe, ce qui lui valut de nombreuses distinctions la paix revenue.

Inventeur dans l’âme, il étudia les plastiques, convaincu que l’avenir est aux emballages perdus. En 1952, il crée une usine qui fabriquera de très nombreux emballages pour le cosmétique, l’alimentaire, le médical, etc…

A ce stade, il est temps de vous dévoiler  sa connexion avec le monde de l’auto. Il utilise un nouveau produit, l’acrylonitrile butadiène styrène, plus connu sous le nom d’ABS. Il s’agit de granulés, qui, thermoformés, donne des éléments souples pouvant être teintés dans la masse.

L’idée d’une petite voiture polyvalente lui trottait en tête depuis qu’il avait vu la Mini Moke. Il déshabille une vieille camionnette 2 cv et charge  J-L. Barrault de dessiner l’engin. Un prototype en carton permettra de relever les cotes pour les moules. Très vite, les panneaux plats seront nervurés pour plus de rigidité et le boulonnage est remplacé par des rivets.

Prêt à commercialiser sa voiture sous le nom de « Donkey », Roland de La Poype contacte Citroën pour négocier l’achat de châssis roulants, mais la voiture impressionne tellement Pierre Bercot, PDG de Citroën, qu’il fut décédé de l’inclure à la gamme utilitaire de la marque.

Sa présentation, le 16 mai 1968 sous le nom de « Méhari », fut un peu éclipsée par les événements du moment, mais l’engouement était général, et la petite Méhari, dont la mécanique évoluera avec ses donneuses d’organes, restera au catalogue durant 19 ans (1968/87) et sera produite à plus de 144.000 exemplaires, sans que le nom de Roland Paulze d’Ivoy de La Poype ne soit plus évoqué…

JB

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.