Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire

La 403 cabriolet: Une folie raisonnable

Déposé par dans 20/05/2012 – 12 12 05 05055Un commentaire

Bien que son dessin soit définitif depuis juillet 1954 et que sa mise en fabrication soit prête depuis le début de l’année 1956, il faudra attendre le salon du mois de septembre pour voir la Peugeot 403 se doubler d’un élégant cabriolet, destiné à remplacer le cabriolet 203 assez dépassé.

La voiture reprend un maximum de pièces de la berline due au crayon de PininFarina, proche de Peugeot depuis le salon de Turin 1948. II s’agit donc toujours d’une monocoque dont le train avant est suspendu par un ressort transversal à lames, et dont la suspension de l’essieu arrière rigide reste confiée à des ressorts hélicoïdaux. La carrosserie est modifiée au niveau du plancher, des portes et des ailes arrière, mais l’avant est conservé intégralement, mis à part le pare-brise surbaissé de 3 centimètres et une paire d’antibrouillards qui font aussi office de clignoteurs et de feux de position.

La mécanique est inchangée par rapport à la berline, mais le 4 cylindre de 1468cc voit tout de même son taux de compression passer de 7:1 à 7:4 par une modification de la culasse en Alpax. Un changement qui fera passer la puissance de 58 à 61 cv sur les premières voitures. En 1958 la standardisation reprend ses droits et le cabriolet reçoit le moteur de la berline. L’adaptation d’un ventilateur électromagnétique débrayable redonnera 2 ou 3 chevaux neufs et un petit avantage en consommation. Durant ses 4 années de production, le cabriolet suivra l’évolution mécanique de la berline, bénéficiant aussi, par exemple, des amortisseurs arrière télescopiques en septembre 1959.

Le cabriolet recevra parfois des teintes peu conventionnelles tel que le jaune citron, et bénéficiera des premières couleurs métallisées de la marque. Elle se distinguera aussi par un très bel intérieur cuir, aussi élégant que solide. Sièges que les passagers arrière auront tout le loisir de regarder, tant ils sont assis bas. Le mécanisme de capote est quant à lui simple et pratique.

Deux options seront proposées aux acheteurs, mais elles n’auront pas plus de succès l’une que l’autre : La première consiste en un embrayage automatique dont la commande se trouve au bout du levier de vitesse. II s’agit d’un coupleur Jaeger électrique, dont le principe est la solidification d’une poudre magnétisée. Une galère à remettre en état après une longue immobilisation. 171 voitures auraient été équipées de la sorte. L’autre option est un hard top en tôle, livré à partir du mois de janvier 1960. Lourd et coûteux, il ne séduira que 57 acheteurs!

Proposé 70% plus cher que la berline, ce qui est assez étonnant au vu des nombreuses pièces communes avec la berline, le cabriolet 403 ne sera produit à 2050 exemplaires, entre septembre 1956 et janvier 1961. Une quantité dérisoire sur un total de 1.190.460 403 produites, mais un outil publicitaire magnifique.

Un modèle qui plait aux cinéastes, puisque Micheline Presle quitte Jean Gabin pour un joli cabriolet clair (le film est en noir et blanc) et accessoirement pour Jean Desailly. Jean-Paul Belmondo semble particulièrement les aimer, puisqu’il en conduira dans "Le magnifique", dans "La sirène du Mississipi" et dans « Ho ! ». Un autre figurera dans « Topaz », mais inutile de chercher d’autres exemples, le plus célèbre de tous reste de loin celui de Colombo !

JB

Caractéristiques de la Peugeot 403 cabriolet

Moteur 4 cyl en ligne, 80mm x 73mm = 1468cc 61cv à 4900 T/m, compression 7,4:1 (1956/1957), 58 cv à 4800 T/m, compression 7,1:1 (à partir de 1958), arbre à cames latéral, 1 carburateur Solex 32 PBIC, refroidissement par eau. Transmission arrière, boîte mécanique à 4 vitesses dont 4ème surmultipliée + marche arrière, embrayage mono disque à sec, coupleur Jaeger en option.

Suspension avant par ressort à lames transversal, pont arrière rigide (à vis), 2 ressorts hélicoïdaux. Direction à crémaillère, Freins hydrauliques à tambours.

Caisse autoporteuse 2 portes, cabriolet 4 places. Longueur 447cm, largeur 167cm, hauteur à vide 148,5cm. Poids à vide 1045kg Vitesse: 137km/h.

Produite de septembre 1956 à avril 1961 à 2050 exemplaires.

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Un commentaire »

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.