Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/923df414e0a8129c4737e91ad2f19d52/auto-satisfaction.be/wp-content/plugins/subscribe2/subscribe2.php on line 64
L'autoroute de la mer en TR2 : vitesse maxi permise le temps d'un record | Auto-Satisfaction
Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire

L’autoroute de la mer en TR2 : vitesse maxi permise le temps d’un record

Déposé par dans 16/11/2011 – 12 12 44 114411Pas de commentaire

runIl fallait encore, au début des années ’50, battre des records de vitesse pour asseoir la crédibilité des voitures de sport.

C’était au temps où la Belgique était à la pointe du progrès en matière d’autoroute (!), et présentait, sur l’autoroute Bruxelles – Ostende pas encore terminé, une très belle portion entre Beernem et Oostkamp. Chaque année, depuis 1946, le Royal Automobile Club de Belgique fermait l’autoroute dans un sens, à hauteur de Jabbeke pour organiser des journées de records de vitesse chronométrés, principalement sur une distance d’un kilomètre aller et retour.

John Black, le propriétaire de la marque Standard qui avait racheté les cendres de Triumph peu après la guerre,  voulait présenter sa nouvelle TR2 auréolée de records de vitesse. C’est ainsi que Ken Richardson, l’ingénieur et pilote d’essai du modèle, se présenta à Jabbeke en 1953 pour s’attaquer au record de la pilote britannique Sheila Van Damm, qui avait atteint 120 mph au volant d’une Sunbeam Alpine.

La voiture utilisée est le deuxième prototype de la TR, la MVC575. Elle se présente en version « sport » avec un carénage moteur, des couvre roues arrière, un couvre tonneau métallique, un side screen et un overdrive, mais est néanmoins homologuée comme voiture de série, toutes ses options figurant, paraît-il, au catalogue du modèle. La version « civile » était équipée d’un pare-brise et d’une capote, qui la rendait bien sûr moins rapide.

Les 18 et 19 mai 1953, Ken Richardson teste différentes configurations dans de très mauvaises conditions climatiques, mais le temps est bien meilleur en ce matin du 20 mai. Après plusieurs tentatives, il bat officiellement le record de vitesse pour voiture de série de moins de 2 litres, chronométré à 202 km/h. Un bon départ dans la vie pour la TR2 qui s’illustrera ensuite dans de nombreux rallyes et contribuera au succès commercial de la marque.

Pour l’anecdote, pour que le pilote soit plus bas dans la voiture et offre moins de prise au vent, le siège avait été remplacé par un simple coussin.

Jacques Bougnet

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.