Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/923df414e0a8129c4737e91ad2f19d52/auto-satisfaction.be/wp-content/plugins/subscribe2/subscribe2.php on line 64
Le rêve de tout amateur est de trouver une belle endormie... | Auto-Satisfaction
Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » News

Le rêve de tout amateur est de trouver une belle endormie…

Déposé par dans 05/10/2011 – 0 12 11 101110Un commentaire

… et surtout d’être le premier à la réveiller !

C’est ce qui est arrivé à Rudi Koniczek, restaurateur de voitures anciennes en Colombie Britannique, qui a découvert cette Mercedes 300SL portes papillon de 1955 dans une grange de Santa Monica, en Californie.

Rapidement, les découvreurs se sont rendu compte qu’ils n’étaient pas en présence d’une 300SL « normale », mais du numéro 21 de la série de 29 voitures construites en aluminium, une voiture dont on avait totalement perdu la trace. Pour une somme assez peu raisonnable, Stuttgart proposait en effet cette carrosserie tout alu qui permettait de gagner 80 kilos, ce qui n'avait séduit que très peu d'acheteurs.

L’histoire de la voiture est des plus simples, puisqu’elle n’a eu qu’un seul propriétaire : il s’agit d’un cadeau de Mr et Mme Welmers à leur fils Tom qui l’utilisa jusqu’à début des années ’70, où elle fut immobilisée par des problèmes de transmission. La voiture avait été garée dans la grange devenue peu à peu un grand débarras  où elle avait été totalement recouverte… et oubliée !

Michèle Douffet

 

 

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Un commentaire »

  • Manu dit :

    Il reste encore aujourd’hui beaucoup de voitures de collection un peu partout dans des garages, des granges, des entrepots industriels … en attente d’une restauration (parfois improbable).

    Il y a cinq ans, suite à une annonce où on m’avait annoncé deux Cadillac Eldorado Seville de 1956 à restaurer (une grise et une noire), ce qui m’a semblé tout à fait possible, j’ai sauté dans ma voiture pour y aller… et arrivé sur place, c’était certes une Seville, mais de 76 !
    Sur place, j’ai visité les ruines d’une ancienne usine (Rome, Durbuy) remplie de voitures (notamment : Mercedes 280 SE, Cadillac Eldorado 1974 et de Ville 1957, Lincoln Première 1956, Bentley T1, et bien d’autres)… tout cela a disparu suite à l’assainissement du terrain.

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.