Warning: set_time_limit() has been disabled for security reasons in /home/clients/923df414e0a8129c4737e91ad2f19d52/auto-satisfaction.be/wp-content/plugins/subscribe2/subscribe2.php on line 64
La Triumph TR2, première d'une belle lignée... | Auto-Satisfaction
Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire

La Triumph TR2, première d’une TRès belle lignée…

Déposé par dans 12/01/2011 – 1 01 49 01491Un commentaire

Après le prototype TR1, la marque va envisager la grande série, lançant ainsi la lignée des TR.

Les deux premières TR2 seront destinées aux essais: la première date de janvier 1953 et possède la conduite à gauche (!). La seconde, conduite à gauche également, fera beaucoup parler d'elle, puisqu'elle viendra effectuer des essais de vitesse de pointe en Belgique, et sera chronométrée à 201 km/h, le 20 mai 1953, sur autoroute, à Jabbekke. Les seules modifications de cette voiture portaient sur l'aérodynamisme.

Septembre 1953. La production en série commence avec le châssis N° TS1, première voiture mise en vente, une conduite à droite...

Le châssis de la TR1 n'a pas été conservé. Les deux prototypes de janvier 1953 possèdent un nouveau châssis qui se retrouvera sur (ou plutôt sous) toutes les TR2, les TR3 et TR3A et qui ne sera que très légèrement modifié sur la TR4.

Le moteur de la TR2 est le Vanguard 1991cc dont le taux de compression est de 8,5:1 et qui délivre 90 cv. Il est équipé de deux carburateurs SU et d'un arbre à cames "sport", permettant à la voiture de rouler à 166 km/h.

La boîte de vitesses a quatre rapports, la première n'étant pas synchronisée. Un Overdrive à engagement électrique, sur le quatrième rapport uniquement, est disponible en option.

Le pont arrière est rigide, les ressorts sont semi-elliptiques. Les freins avant et arrière, très misérables par ailleurs, sont à tambours. Le frein à main est situé à droite, sur le plancher. Ce qui signifie que vous l'oubliez si vous possédez une TR2 à conduite à gauche ou qu'il vous perce continuellement le mollet gauche si votre voiture a la conduite à droite.

Le tableau de bord est très complet: pression d'huile, compte-tours, température d'eau, niveau d'essence, mais il n'est malheureusement pas garni de bois, il faudra pour cela attendre la TR4A!

La roue de secours se trouve dans un caisson fermé situé derrière la plaque minéralogique.

La voiture n'a pas de poignées de portes extérieures. Le capot, le coffre et le caisson de la roue de secours s'ouvrent avec une clef spéciale, genre allen. Les portes des premières voitures descendent jusqu'au bas de la carrosserie ("long doors"). Les 400 premières voitures étaient équipées d'un capot en aluminium.

Les pneus de 5.50x15 étaient montés sur des jantes étroites de 4 inches.

L'entretien, tous les 1500 km, comportait 13 points de graissage.

Les prix

En 1953, la TR2 coûtait 555 livres, on trouvait parmi les options le chauffage (10 livres), l’overdrive (40 livres), l’intérieur cuir (12 livres) et des pneus spéciaux (6 livres). Remarquez qu'il n'y a encore ni roues à rayons, ni hard top.

Les modifications

La voiture va se vendre durant un an sous la forme de base, avant de subir une série de modifications.

Automne 1954:

Suppression des "long doors". Les portes sont moins hautes et le bas de caisse devient apparent, ce à partir du châssis N° TS4002. Un hard top est proposé en option: il est en fibre de verre !

Les freins arrière augmentent de dimensions à partir de la TS5443

L'overdrive n'agit plus uniquement sur la quatrième vitesse, mais sur les 2ème, Sème et 4ème, et ce à partir de la TS6266

Des roues à rayons sont disponibles en option.

Septembre 1955

Les jantes passent de 4 à 4,5 inches, pour un mois seulement, puisque la TR3 remplacera la TR2 au mois d'octobre 1955.

Quantités produites:

8628 voitures seront fabriquées entre août 1953 et octobre 1955. Leurs numéros de châssis vont de TS1 à TS8636. Production 1953: 248 véhicules, 1954: 4891 et 1955: 3.489.

2.823 voitures seront vendues sur le marché extérieur et 5.805 seront exportées.

La TR2 a une petite calandre renfoncée, et n'a jamais de poignées de portes. Même si vous ne retenez que cela, vous pouvez considérer que vous avez en vous les deux piliers de la connaissance TR...

François CALAY

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Un commentaire »

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.