Histoire
News
Reportages
Clin d’oeil
Souvenirs
Accueil » Histoire

Delahaye gagne la course au million

Déposé par dans 08/08/2010 – 11 11 12 08128Pas de commentaire

Delahaye gagne la course au million (1938)

Comment, en cette année 1937, stimuler l’industrie automobile française qui en a bien besoin?

Quel coup de pouce donner aux constructeurs pour qu’ils soient en mesure de contrer les Alfa-Roméo et les Mercédès de grand-prix, largement soutenues par leurs gouvernements respectifs ?

La Fédération nationale des clubs automobiles de France, avec l’aide de l'Etat répond en créant un ''fonds de course'' financé par une hausse de 10 francs de la taxe sur les permis de conduire.

Des organisations privées étant venues compléter le budget, le « fonds de course » se retrouve rapidement de la tête d’une somme de 1.480.000 FF, et demande à l’Automobile Club de France (ACF) d’en faire bon usage.

Outre 3 prix allant aux « meilleurs projets présentés », ce qui reste assez vague, il était prévu d’attribuer deux primes, l'une de 400.000 FF et l'autre d'un million!

Il est évident que l'intérêt de la presse, comme celle des constructeurs, se porte rapidement sur ce dernier défi qui a le mérite d’être aussi clair que prestigieux. Les voitures pouvant postuler à cette mâne doivent répondre aux normes de la formule des Grands Prix 1938-1939-1940, c'est-à-dire utiliser un moteur atmosphérique d'une cylindrée maximum de 4L5 ou un moteur compressé limité à 3L3.Le million ira à la marque qui aura signé le meilleur chrono lors d’un contre la montre de 200 kilomètres sur  l’autodrome de Montlhéry. Une performance qui devra être réalisée avant le 31 août 1937, et devra être supérieure à la moyenne du dernier grand Prix de France.

Trois marques françaises seulement relevèrent le gant : Bugatti, Delahaye et la toute jeune S.E.F.A.C. qui ne sera pas en mesure d’aligner un résultat.

Le 23 aôut, Robert Benoist, à bord d’une Bugatti, boucle les 200 kilomètres à 146.226 km/h, c’est raté de peu, mais c’est raté…

A quatre jours de l'échéance, le 27 août, René Dreyfus prend la piste pour une première tentative et tourne à 146,654 km/h. Le Bugatti de Robert Benoist part pour une dernière tentative qui se termine par un bris d'un piston.

Les 30 et 31 la Bugatti tournera avec à son volant un Jean-Pierre Wimille à peine remis d’un accident de la circulation. Il connaîtra de nombreux ennuis et malgré trois tentatives, ne sera jamais en mesure de battre le temps de la Delahaye qui emportera donc le Million et en tirera une large publicité.

Au Salon de Paris, en 1938, Delahaye présentera une version civilisée, la 165 V12, qui restera confidentielle.

Belle récompense  pour l’ingénieur Jean François qui avait étudié ce V12 de 4L5 à soupapes en tête, pour succéder au type 135.

Outre l’usage d’alliages légers, ce moteur aura la particularité de posséder trois arbres à cames, un au centre pour les douze soupapes d’admission et deux latéraux commandant chacun six soupapes d’échappement.Le million sera le dernier baroud d’honneur de la société, qui exangue, ne saura pas développer le moteur.

Jean François ayant trouvé la mort pendant le conflit, Delahaye préféra sortir un autre 4L5, très conventionnel, de 6 cylindres en ligne, extrapolé du 3L5 d’avant guerre. La marque, qui avait misé sur les voitures de luxe, termina son histoire avec des utilitaires et reste connue pour son matériel de pompiers…

L'effort louable des pouvoirs publics ne suffira pas pour sauver les grandes marques moribondes, mais le monde automobile aura été tenu en haleine par un défi comme on aimerait en vivre encore de nos jours.

Jacques Bougnet

Partagez :
  • Print
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Google Buzz
  • LinkedIn
  • Live
  • email
  • Identi.ca
  • RSS
  • MySpace
  • Ping.fm

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.